Désencombrez-vous ! Parole de bouleau…

 

Vivre alourdit, c’est un fait. Accepter de s’incarner, c’est entrer dans ce monde de pesanteur qui, à bien des égards, nous crée des soucis.

Mais faire l’expérience de la matière ne signifie pas accumuler la matière.

Vous, les humains, vous êtes remplis d’air. N’oubliez pas la légèreté qu’il vous offre ! Nous les arbres, sommes irrémédiablement liés à la terre, et nous le vivons très bien. Mais si nous pouvions comme vous nous mouvoir, ce ne serait pas pour nous priver de cette liberté en accumulant tout ce que vous portez d’inutile.

Trop d’air vous disperse. Pas assez vous momifie.

Votre boussole est votre conscience.

Vous êtes en capacité de savoir quand vous êtes « trop ceci », ou « pas assez cela ».

Soyez à l’écoute de vous-mêmes. Réajustez-vous, en prenant la pleine et entière responsabilité de votre équilibre.

Laissez tomber vos branches mortes. Ne cherchez pas à vous protéger du futur, qui n’est qu’un concept.

Vivez dès à présent l’éternel présent de cette vie terrestre.

Parole de bouleau, Foix, mars 2018.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.